Textes des participants « Cabinet de curiosités »

 » Cabinet de curiosités »*

DSC04614

Atelier d’écriture pour enfants du 11.08.18 à la médiathèque d’Angoulême l’Alpha.

Scénario* :

Les enfants sont invités dans le cabinet de curiosités des Fabulations. Le temps d’un atelier, ils vont devenir des créateurs de curiosités. *

Les enfants expérimentent divers jeux d’écriture avant de constituer deux grandes équipes pour une bataille géante de cadavres exquis. Ensuite, chacun invente une histoire originale tirée des cadavres exquis vainqueurs. *

Un carnet contenant les créations des enfants attend gratuitement CHAQUE PARTICIPANT à l’accueil de l’Alpha !

Pour regarder la vidéo récapitulative de l’atelier, c’est par ICI.

*Ces sujets sont des créations originales des Fabulations, ateliers d’écriture, projet représenté par
les personnes morales et physiques de Marie Gréau et Mathilde Durant. Ces créations sont
protégées par le droit d’auteur. Toute réutilisation ou exploitation des sujets sans l’autorisation
expresse des détentrices des droits pourra faire l’objet de poursuites judiciaires.

 

P R O D U C T I O N S

. . .

Je m’appelle Jules Mershel et je vis en Belgique, au 56eme étage d’un immeuble qui en fait 60 (environ). En rentrant chez moi, j’aperçois un voleur en train d’embarquer ma friteuse. Ni une ni deux, je me jette sur lui et le pousse par la fenêtre. Il tombe, et pendant sa chute, je me rappelle que la constitution belge interdit que l’on jette quelqu’un par une fenêtre (c’est donc anticonstitutionnel).

Les Etats-Unis possèdent officiellement un machine à voyager dans le temps et Trump veut participer lui-même au premier voyage. Celui-ci se fera en 1940 pour dévoiler aux forces américaines les futurs plans de bataille nazis et écourter la deuxième guerre mondiale. Pour paraître crédible, le président s’est déguisé en intellectuel. Trump rentre dans la machine avec son garde du corps quand soudain, le scientifique chargé de régler la date met le pied sur une canette de bière (qu’est-ce qu’elle fait là?) et abaisse involontairement le levier en trébuchant. La machine temporelle s’en va pour… quoi ? 500 000 av J.C, en pleine Préhistoire ?!!!!!

Baptiste

. . .

Le petit chien et ses tulipes

Le tout petit chien a un grand jardin. Dans son jardin, il y a des tulipes. Ces tulipes sont à paillettes. Tous les matins, le petit chien vient caresser ses tulipes pleines de paillettes. Et dans tout ce tas de tulipes, il y a une tulipe magique, celle qui est la plus brillante. Son pouvoir est de protéger la maison du chien. Mais un jour, un voleur de tulipes magiques entra dans le jardin. Le petit chien appelle la police et les policiers arrêtent le voleur et le mettent en cellule pendant dix ans.

Le petit chien continue sa vie et est heureux pour toujours !

Margaux

 

. . .

Vladimir Poutine, 47 ans, président de la Russie, part de sa majestueuse maison et se souvient que, pendant son temps libre, il pouvait pratiquer ses loisirs comme par exemple, aller dans un parc d’attractions pour faire des manèges. Il monte dans un hélicoptère qui se trouve dans la manège. Tout le monde le regarde d’un air étrange !! Le président russe demande à ce que démarre le jeu de sorte à faire descendre la queue de Mickey. Le manège commence et, dès le premier tour, il attrape la queue de Mickey. Il commence à chanter en russe et repart en remerciant le directeur du manège ! Toujours accompagné de ses gardes, Vladimir part en direction d’une grande maison qui se trouve juste en face des manèges. Il raconte à ses gardes qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de ses grands-parents qui ont le même âge : Mierza sa grand-mère et son grand-père Vladimiro. En ce moment il n’a pas assez d’argent pour leur offrir un cadeau digne de ce nom, mais il était obligé de leur ramener quelque chose. Alors, il trouve un homme qui accepte de lui emballer et le diriger vers la maison. Il sonne à la porte. Personne ne répond alors il décide de prendre l’initiative de monter sur les murs faits de pierre. Il grimpe, grimpe, jusqu’à ce qu’il voit une grande fenêtre et décide de l’ouvrir avec un seule main ! Quel héros ! Une fois la fenêtre ouverte, il saute et aterri dans le salon de leur maison. Vladimir appelle ses grands-parents et les voit assis sur chacun des fauteuils. Ils regardent un feuilleton russe. Vladimir leur souhaite un joyeux anniversaire et leur offre le Mickey emballé soigneusement dans un papier cadeau rose et bleu. Mierza et Vladimiro le remercient d’avoir pensé à leur anniversaire. Vladimir, tout heureux, reste chez eux et passe de si bons moments avec ses grands-parents qu’il oublie de rentrer chez lui …

Fin

A suivre…

Imène

 

. . .

En ce beau jour d’été en Russie à -20°C, Poutine sort dans la belle ville de Moscou, passe devant la Place Rouge où se tient un marché.

Là, il voit Mickey. Comme il se rend chez ses grands-parents, Poutine se dit qu’il devrait leur offrir un cadeau. Il va voir Mickey et dit :

« Combien coûtent tes services pour la journée ? »

Mickey lui répond que c’est gratuit en échange d’un selfie. Le président accepte et les voilà partis pour la demeure de Susana et Vladimir Poutine.

Les deux personnes âgées vivent dans une petite maison rouge. Le président pousse la porte : les deux grands-parents sont devant un tableau de Staline.

En ce retournant, ils voient Mickey qui est d’origine américaine. Il se mettent à hurler. Vladimir prend un couteau et s’approche de Mickey. Mais soudain, une foule de paparazzis entrent et Poutine comprend que sa carrière est finie. Dans un élan, il monte sur Mickey. Il est si nerveux qu’il trébuche et tombe sur sa tête.

Depuis ce jour, les Etats-Unis et la Russie ont fait la paix.

Eline

 

. . .

Au Japon vivaient deux parentes, M. Kino Pakibo et Mme Kino Mirza, et leurs trois filles. L’aînée s’appelait Lia, la deuxième s’appelait Dina et la troisième Chana. Le roi et la reine avaient trois fils. L’ainé s’appelait Roine, le deuxième Alex et le troisième Marcus. Un jour, le roi demanda a ce que toutes les filles se réunissent pour que les trois filles se marient avec leurs fils. Ils se rencontrèrent et tombèrent amoureux. Alors, le roi dit :

« Si vous m’ofrez toutes vos richesses, nos enfants pourrons se marier.

-Nous acceptons puisqu’on est pauvres, dit le marchand.

-Vous êtes pauvres ? Alors je vous aiderai, dit le roi. »

Et c’est ainsi que les six enfants se marièrent (et vécurent heureux).

The end

Manel

 

. . .

 

« Nous avons besoin d’argent Monsieur le Président ! »

Chaque porte du palais russe furent claquées et cassées par le capitaine des armes, par le directeur de la banques et d’autres personnes de haut rang.

Le président avait eu cette visite car ses sources d’argent ne donnaient plus rien, les russes se rebellaient, les entreprises ne vendaient plus, les visiteurs n’achetaient plus !

Mais il restait à Vladimir une solution dans cette apocalypse : Disneyland. Vous vous demandez sûrement pourquoi le président n’y pensa que maintenant : car ces excentriques lui demandaient toujours des choses épouvantables comme sauter d’un immeuble, sauter en parachute ou dormir avec des lions affamés dans une cage. Mais pas le choix ! C’était ça ou dormir dans la rue. Alors Vladimir prit son courage à deux mains et rappela ces fous.

« Allô, oui, c’est moi. Vous savez sûrement pourquoi je vous appelle. Oui, oui… Parfait ça me va. »

Le lendemain matin, Vladimir prit son jet pour partir à Tynda pour, premièrement, dire bonjour à ses grands-parents et, deuxièmement, évaluer Disneyland.

Le président salua rapidement ses grands-parents et couru, couru, couru vers la grande statue de Mickey. Très belle statue de plus de 14 mètres. Alors, avec un grande sensualité, Vladimir monta la statue devant les yeux ébahis de ses grands-parents et de Kefkouf, président du Disneyland en question. Et alors Vladimir sauta en criant « Pour la gloire de Russie ! »

Trois côtes fêlées, une jambe cassée et un muscle déchiqueté.

Fin

Melies

. . .

Il était seize heures environ. L’après-midi s’étirait gentiment vers le soir. C’est le chien Robert qui a eu du flair sur ce coup là. Comme à son habitude, il sillonnait de haut en bas puis de bas en haut, à la recherche d’un malheureux intrus. La truffe aux aguets, il fouinait dans tous les recoins oubliés, en quête désespérée d’un micro bout de gras à se mettre sous le croc. Il est arrivé au sous-sol. La machine à laver ronronnait patiemment. RAS. Il s’est approché du hublot, y a collé son museau et là… il a senti un truc bizarre.

Des yeux l’observaient, il en était sûr. Il a inspiré plus fort, encore plus fort mais l’odeur du linge mouillé lui brouillait l’odorat. Impossible de décrypter qui s’était mis dans ces draps.

C’est alors que l’improbable se produisit. Sous une force puissante, une vague bouillonnante vit la machine à laver régurgiter une minuscule petite bête, à la nage, contre sa face ébahie.

Sandrine

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur : lesfabulations

Ateliers d'expression créative en Nouvelle-Aquitaine Structure dirigée par Marie Gréau et Mathilde Durant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s